Le Berliet Centaure

Dans les années 70, le tracteur routier maxi-code représente 1/3 du marché national de poids lourds mais jusqu’alors, le camion est considéré comme un outil de travail. Face aux camions européens un peu austères, les impressionnants « Trucks » version USA commencent à exercer une fascination auprès d’un public avide d’aventure et de grands espaces. Ce courant n’échappe pas à Pierre Augier, attaché au service Publicité de Berliet, qui décide de transformer un véhicule de série en modèle haut de gamme rutilant et « sexy ».

A gauche : le Berliet TR350 de série – A  droite : le TR350 centaure

 

Conçu sur la base du tracteur Berliet TR350, le Centaure est la preuve qu’un camion peut être beau, en plus d’être fiable. Présenté pour la Première fois au Salon de Paris de 1978, il fait  l’effet d’une bombe auprès de professionnels mais aussi du grand public : succès relayé par la presse : « … mais qu’est-ce qu’il a ce camion, à emporter les foules, alors que de son côté, la voiture devient d’une tristesse insupportable ? » (l’Auto Journal 12/03/1979)

 

Le Centaure : un nom symbolique

A l’intérieur, le conducteur  mi-dieu, mi-homme, domine la route derrière les glaces teintées. Il méconnait les servitudes humaines, faisant corps avec sa machine à avaler les kms.

Campagne de publicité : un publi-reportage glissé dans le journal LUI  (n°61 – juin 1977).

Le reportage photo de 6 pages, intitulé « Centaure et sans reproche » met en scène le camion dans les grands espaces du plateau du Larzac.  Le choix d’une presse généraliste à connotation « sexy » est audacieux. L’ensemble reste maîtrisé, esthétique et non vulgaire.

 

 Quelques caractéristiques :

Moteur Berliet diesel 8 cyl en V, injection directe 135 x 130 – 14,8 l. de cylindrée
– 356 ch. à 2 000 tr/mn. Suralimenté par turbo-compresseur sur échappement.
Boîte Fuller directement accouplée au moteur avec relais incorporé  permettant 13 vitesses AV et 3 vitesses AR.
Pont AR Berliet à double réduction par couple hypoïde et réducteur dans les moyeux.
T.R. de 38 000 kg.

 

article Hommes & camions n°5 – oct 1978

Équipements optionnels de la cabine :

Rehausse de cabine en polyester renforcé, échappement chromé vertical avec grille, En parallèle, admission d’air verticale inox au niveau du pavillon. 2 feux anti brouillard, 4 feux longue portée, 5 feux de pavillon orangés, 2 projecteurs grande  puissance, 4 klaxons chromés type « marine », glaces et pare-brise teintés. Kitchenette, frigo, cuisinière, douchette, couchette en étage.

 

Ce tracteur grand routier est un précurseur : il a rendu sa fierté au chauffeur par sa puissance, sa sécurité, son confort exceptionnel et son look. La cabine rehaussée a donné à la fois un aérodynamisme permettant d’améliorer la consommation et un espace de vie et de repos au conducteur. Cette silhouette innovante et esthétique a été adoptée par la suite par tous les tracteurs routiers modernes.

 
 
 
 

La boutique

Pour offrir ou pour votre plaisir, profitez de notre selection d’articles...


 
Livres et publications Berliet Livres & publications DVD et multimédias Berliet DVD & Multimédias Maquettes et miniatures Berliet Maquettes & Miniatures Affiches et gravures Berliet Affiches & gravures Objets de collection Berliet Objets de collection Cartes postales Berliet Cartes postales

Paiement en ligne
100% sécurisé par la banque CIC.