TICCIH 2015 : le patrimoine industriel a son congrès.

Du 6 au 11 septembre 2015 , à Lille-Région, s’est tenu le 16ème congrès international du TICCIH (The International Committee for the Conservation of Industrial Heritage) sur le thème : “Patrimoine industriel au 21ème siècle – nouveaux défis”.

Rassemblant plusieurs centaines de participants des cinq continents, ce Congrès a pour objectif de  dresser  un  bilan du patrimoine industriel dans le monde et d’ouvrir des perspectives sur la contribution du patrimoine industriel à la rénovation urbaine, à l’économie locale, à la culture, à l’éducation ….

Récemment inscrit sur la liste du Patrimoine mondial  de l’Unesco, le Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais offre un exemple particulièrement intéressant de l’évolution de la démarche des institutions à l’égard du patrimoine industriel. Monique Chapelle a participé à  ce Congrès.

Le Nord : retour sur une région au fort passé industriel :

Le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais est un territoire marqué structurellement, économiquement et socialement par l’exploitation intensive de la houille présente dans son sous-sol. Il s’agit de la partie occidentale d’un gisement qui se prolonge au-delà de la frontière franco-belge le long du sillon Sambre-et-Meuse. Il s’étend sur 1 200 km2 (9,5 % de la superficie de la région) et accueillait 1,2 million d’habitants à la fin des années 1980 au moment de la quasi-fermeture de toutes les mines (soit 31 % de la population régionale à l’époque).

Dès le 19ème siècle : les automobiles CAMBIER

Installée à Lille depuis 1890, la Société Cambier & Cie propose des véhicules de toutes dimensions, depuis la voiture à 2 places jusqu’au camion ou omnibus automobile de 3 et 4 tonnes.  Elle fermera ses portes en 1905. « Les ateliers considérables occupent plus de 300 ouvriers. Munie d’un outillage moderne, sa production atteint 15 véhicules par mois » (La Locomotion Automobile  n°3 – 1898).

Cette entreprise novatrice fait le pari d’équiper ses modèles de moteurs à pétrole, à une époque où la motorisation à vapeur est très utilisée, en particulier pour les véhicules lourds.

« En ce qui concerne les poids lourds, la maison Cambier a construit les plus gros véhicules à pétrole existant actuellement (…) Le moteur horizontal comporte 3 cylindres et développe 30 chevaux. (Ces véhicules) peuvent transporter 3 tonnes utiles avec une dépense d’un litre d’essence par kilomètre, à une vitesse moyenne de 17 kilomètres par heure » (La Locomotion Automobile  n°3 – 1898).

 
 
 

La boutique

Pour offrir ou pour votre plaisir, profitez de notre selection d’articles...


 
Livres et publications Berliet Livres & publications DVD et multimédias Berliet DVD & Multimédias Maquettes et miniatures Berliet Maquettes & Miniatures Affiches et gravures Berliet Affiches & gravures Objets de collection Berliet Objets de collection Cartes postales Berliet Cartes postales

Paiement en ligne
100% sécurisé par la banque CIC.