Jeux Olympiques de Grenoble 1968

Les Jeux ont lieu du 6 au 18 Février 1968. Grenoble est idéalement située au croisement de trois massifs. La station de sports d’hiver de Chamrousse accueille les épreuves de ski alpin, Autrans les épreuves de ski de fond, de biathlon, de saut à ski (petit tremplin de 70 mètres) et de combiné nordique, Saint-Nizier-du-Moucherotte accueille l’autre tremplin de 90 mètres de saut à ski, l’Alpe d’Huez le bobsleigh et Villard-de-Lans la luge.

La ville de Grenoble accueille les épreuves de patinage artistique et de hockey au Stade de glace, renommé par la suite Palais des sports, tandis que le patinage de vitesse se déroule sur l’anneau jouxtant le Palais des sports dans le parc Paul-Mistral. Construit pour la cérémonie d’ouverture et immédiatement démonté après les Jeux, le Stade olympique de 60 000 places est surmonté d’un escalier monumental de 96 marches aboutissant à la vasque de la flamme.

Quelques chiffres :

– 1171 athlètes de 37 pays sont engagés.
– 35 épreuves.
– 10 sports
– 106 médailles remportées (dont 9 pour la France)

Camions, autocars, chasse-neige, moteurs : les « athlètes » de la logistique.

Depuis 4 ans, sur 900 km², un vaste programme de travaux a été mis en place, faisant appel à de nombreux  entrepreneurs et leurs matériels Berliet. Pendant la durée des Jeux,  Berliet sera également sur tous les fronts :

Les véhicules de déneigement  sur châssis L64, mis au  service des Ponts & chaussées, œuvrent  depuis décembre 1967 sur tous les accès aux sites.
L’organisme « Transolympe » fait tourner 136 autocars Berliet 24h/24 pour acheminer les spectateurs. Afin d’assurer l’excellence du service, 12 techniciens Berliet sont sur le « pied de guerre », avec leurs véhicules-ateliers.
Les réservoirs des différents points de ravitaillement en carburant sont approvisionnés par  camions citernes aux couleurs de Total, fournisseur officiel des Jeux. Quant à la flamme olympique, elle est entretenue grâce au gaz acheminé par le GAK des Ets Jacob (40 T de propane en 13 jours).
Pendant deux semaines, 16 000 repas par jour sont servis au Village olympique… sans compter la fourniture des différentes structures hôtelières, bars et restaurants de la région. Grâce aux  GAK, GRK, et Stradair,  les biscuits Brun, la bière Tourtel, le vin Kiravi et les pâtes Lustucru, sont transportés à bon port et par tous les temps.

Les épreuves sont pour la première fois couverte par la télévision : pour cela, l’ORTF dispose d’autocars de régie, de cars de reportage et d’un matériel considérable constitué de 25 caméras couleur, 35 caméras noir & blanc, 130 000 m de pellicule et 17 000 m de câbles. Parmi les 30 véhicules Berliet de l’ORTF, notons un PHN spécialement équipé pour la retransmission en couleur  et un Stradair « station radio ».

Concernant les moyens d’intervention d’incendie, la nouvelle caserne de pompiers du Seyssinet dispose d’une flotte de tous nouveaux matériels Berliet, notamment trois  fourgons pompes tonnes et un fourgon pompe dévidoir, d’une capacité de 18000 litres d’émulsifiant.

D’autres photos inédites dans le diaporama !!!

nuclear armed B 52s lined up on runways and started their engines. For the next 12 minutes, the United States Air Force nervously awaited the order to commence global annihilation. Luckily for future generations, a B 52 that was already in cheap gucci handbags the air happened to fly past one red bottom boots of the radar sites, noticed a distinct lack of smoking ruins and reported it in time to convince everyone to calm their shit down."I’m just gonna drop these bombs off before I come back, no sense letting ’em go to waste." What actually happened? For some stupid reason, every single telephone line connecting NORAD, SAC headquarters and all the early warning radars, including the backup and civilian lines, ran through one single telephone relay station in Colorado. But hey, these were technical errors, right? The machines were overruled by wise human operators. Level headed, well trained humans couldn’t make a mistake that stupid, could they? 4. NORAD Mistakenly Informs America That the World Is Ending The Emergency Broadcast System,
mid air, as if he can stop cheap Michael Kors time like the freaking Prince of Persia: In Watchmen, Replica Christian Louboutin we have to bring the Michael Kors outlet action to a virtual dead stop when a fist meets flesh (or anything else significant chi flat iron happens in the fight), to freeze the moment in time to make absolutely extra sure that the audience saw it. Or there’s the 300 method, where the action slows waaaaay down right as the hero is about to do something badass. The film suddenly slowing down is done by a process called "ramping." Instead of film being shot at the normal 24 frames per second, it’ll be shot at 48, or 72, or 96. The more frames per second, the slower discount michael kors the action. Now, we’ve had slow motion since the beginning of film (if you wanted a slower shot back cheap replica michael kors then, you just cranked the handle on the camera faster) but today’s digital cameras just make what was already a simple process even easier. So where before you would have an entire shot cheap Michael kors in slow motion, aka the bad guy slowly falling to the ground. We can lay the blame Michael kors handbags on two movies: The Matrix obviously
Articles Connexes:

 
 
 
 

La boutique

Pour offrir ou pour votre plaisir, profitez de notre selection d’articles...


 
Livres et publications Berliet Livres & publications DVD et multimédias Berliet DVD & Multimédias Maquettes et miniatures Berliet Maquettes & Miniatures Affiches et gravures Berliet Affiches & gravures Objets de collection Berliet Objets de collection Cartes postales Berliet Cartes postales

Paiement en ligne
100% sécurisé par la banque CIC.