Pour la sauvegarde et la valorisation de notre Culture Industrielle

Fondation de l'Automobile Marius Berliet

Époqu’auto 2017

Époqu’Auto 2017 – 10 au 12 novembre – Lyon/Eurexpo – Hall 6 – Stand Y 23

 » Des Alpes au Sahara », tel est le thème que la Fondation Berliet, invitée d’Époqu’Auto, a choisi cette année d’explorer. Six véhicules de notre collection ont illustré, à des titres divers, le nouvel engouement des années 20 et 30 pour les voyages proches ou l’exploration lointaine.

Après la Première Guerre Mondiale, l’automobile jusque-là produit de luxe ou bolide de course, commence à se diffuser dans la société grâce aux progrès techniques et des coûts plus abordables. La motorisation des déplacements se développe dans les villes et dans la France rurale. Elle ouvre aussi la voie au tourisme, à la découverte de terres inconnues qui font rêver.

Pour accueillir et reconduire leurs clients à la gare, les hôtels d’un certain standing disposaient de leur propre omnibus. Le modèle Berliet VHA de 1924 préfigure ainsi les navettes d’aéroport.

 

L’autocar torpédo Berliet 1CB de 1921 appartient à la première génération de cars de tourisme qui ont permis à leurs passagers de découvrir les paysages grandioses de la mythique Route des Alpes.

La carrosserie « Caravane » qui équipe le « home-car » Rochet-Schneider 32 000 B de 1932 a servi de logement et de loge à un artiste ambulant qui sillonnait la région pyrénéenne de foires en foires !

Satisfaction est enfin donnée à la pénétration du Sahara pour des raisons économiques… ou exotiques ! En 1926, trois véhicules mixtes (passagers et messagerie) Berliet, type VPD 6×4 démontrent que leurs performances peuvent éviter la coûteuse construction d’un chemin de fer transsaharien.

Le constructeur lyonnais Cottin-Desgouttes se confronte en 1930 aux dix équipes – dont Bugatti, Citroën, Delage… – qui effectuent en 1930 le rallye de 7 000 km Alger à Tunis par Timimoun, Tamanrasset, El Goléa. Il remporte l’épreuve avec la « Sans-secousses » de 1929.

Entre novembre 1930 et février 1931, un camion Laffly LC2 de 1930, doté d’un moteur 2 temps CLM boucle un périple de 12 000 km d’Alger à Gao par Reggan et retour par Tamanrasset, Touggourt, Gabès, Tunis sans incident particulier.

Merci à tous les visiteurs !