Pour la sauvegarde et la valorisation de notre Culture Industrielle

Fondation de l'Automobile Marius Berliet

Rétromobile : pleins feux sur l’arroseuse-balayeuse Renault IK

Du 5 et le 9 février 2020, Paris Expo Porte de Versailles – Hall 1 – stand F063

la Fondation Berliet présente un véhicule très prisé des municipalités pendant des décennies : une arroseuse-balayeuse Renault, type IK de 1928. Certes, les véhicules de services ne sont pas vraiment « glamour » ! Pourtant, leur conception, leur équipement spécifique et leurs affectations variées en font des matériels qui méritent d’être valorisés.

Renault IK arroseuse-balayeuse 1928

Retour sur le nettoyage des rues avant 1920…

Au début du 20ème siècle, les agglomérations sont parcourues de nombreux fiacres, voitures et omnibus tractés par des chevaux. Cette circulation entraîne une telle production de déchets que les municipalités mettent en place des services de balayage et d’arrosage des chaussées. Plus de 6 000 cantonniers parisiens équipés d’un balai et d’une « brouette crottineuse » sont affectés au nettoyage des rues. Les premiers essais de balais brosse et d’arroseuses-balayeuses électriques ou à vapeur ne sont pas concluants mais l’avènement des véhicules à essence va changer la donne. Parmi les constructeurs pionniers, les marques de la région parisienne telles que De Dion Bouton, Laffly et Renault vont proposer des service de location-vente auprès des municipalités.

 

Voirie arroseur municipal 1913

 

 

Cantonnier décrotteur 1913

 

Renault : une gamme complète pour tous usages…

Dès 1911, les Usines Renault à Billancourt produisent des véhicules adaptés aux besoins de tous les services municipaux depuis les bennes à ordures ménagères jusqu’aux ambulances en passant par les véhicules de lutte contre l’incendie. Ces matériels très robustes seront utilisés jusqu’à la veille de la seconde guerre mondiale et même au-delà pour ceux livrés Outre-Mer. Entre 1920 et 1930, le catalogue Général Renault propose une variété considérable de véhicules, applications industrielles, carrosseries variées et moteurs fixes, afin de « coller  » au plus près aux besoins des utilisateurs.

 

Publicité gamme Renault 1928

 

Publicité gamme Renault 1928

 

Zoom sur l’arroseuse balayeuse Renault IK

Les premières arroseuses-balayeuses IK ont été construites en 1920 sur une base modifiée du châssis type GZ 16 CV de 1919. Le véhicule de notre collection est un modèle un peu plus récent qui a été réceptionné aux Mines en janvier 1928, pour une puissance légèrement supérieure. Équipée d’une « tonne » de 5 000 litres, cette arroseuse-balayeuse est dotée d’une pompe centrifuge qui, en l’absence de système hydraulique, témoigne de l’ingéniosité des techniciens de l’époque. Les conducteurs devaient démontrer une incroyable dextérité pour maîtriser un nombre important de leviers, manettes, pédales et autres commandes.

Poste de conduite : détail des manettes

Informations techniques :

. moteur : 4 cylindres essence 100 x 160 / cylindrée : 5,027 l. / puissance fiscale : 19 CV

. boîte de vitesses : 4 AV + 1 AR

. roues à bandages

. vitesse : 18 km/h.

Nous avons retrouvé une fiche descriptive de la première version du type IK (catalogue général Renault 1921). On peut observer une légère différence au niveau du capot « crocodile », moins haut et plus incurvé que notre modèle de 1928.

 

Fiche technique Renault de 1921

 

fiche technique Renault 1921

 

Un véhicule costaud, mais…

A cette époque, l’entretien des balayeuses dans les rues pavées au revêtement médiocre, était assez coûteux. Outre la classique maintenance mécanique, le balai rouleau brosse cylindrique exigeait d’être remplacé tous les 200 km, soit tous les cinq jours. Dans les ateliers municipaux, des ouvrières loqueteuses confectionnaient des « loquets » (touffes de bambou en lamelles liées par un fil) repiqués à la poix sur les rouleaux.

Une brosse de voirie en cours de réfection, vers 1930

 

Entrée dans la collection de la Fondation Berliet en 1986, notre arroseuse-balayeuse Renault a retrouvé sa dignité après une restauration au cours de laquelle sont intervenus près de vingt corps de métier. (cliquez pour agrandir les photos du diaporama)

 

Elle a effectué sa première sortie publique pour Rétromobile 1988… elle sera de nouveau sous les feux de la rampe 32 ans plus tard !

Du 5 et le 9 février 2020, Paris Expo Porte de Versailles – Hall 1 – stand F063

 

Site internet de Rétromobile : https://www.retromobile.fr/