Pour la sauvegarde et la valorisation de notre Culture Industrielle

Fondation de l'Automobile Marius Berliet

Berliet GLR160, GLR200… cabines sixties et seventies !

Depuis sa, naissance fin 1949, le Berliet GLR évolue régulièrement sur le plan technique et se forge une excellente réputation auprès des professionnels. Son aspect va également se moderniser au fil des tendances.

25 ans séparent les deux GLR ci-dessous, mais l’impression qui s’en dégage reste la même : solidité, simplicité, endurance.

 

Premier dépliant GLR de 1949

 

Berliet GLR160 en 1976

Un premier relooking a lieu en 1960, avec le GLR8M2 : le nez rond des débuts cède la place à un capot carré d’allure plus moderne, mais l’habitacle, pourtant vieillissant, reste temporairement inchangé. Cette période de transition « M2 » va durer trois ans.

 

Styling proposition capot non retenue GLR8 cabine M2 1959

 

 

Styling GLR8 capot cabine M2 1960

Cellule M3 : une cabine emblématique !

Depuis 1959, Berliet construit déjà une belle cellule monocoque – la cabine « relaxe » – pour sa nouvelle gamme GAK, GBK et GPRK. Cependant, son adaptation sur les châssis-cabines arrière « à museau » n’est pas facile : ces véhicules travaillent dans des conditions variées, sur des chantiers… leurs structure est soumise à des vibrations et des déformations plus importantes que sur les modèles routiers. Il faudra près de trois ans au Bureau d’études Berliet pour finaliser un habitacle « relaxe » sur les GLR mais le résultat en vaut la peine ! outre son look moderne, cette nouvelle cellule – baptisée M3 – va apporter un réel progrès en matière de confort et de visibilité. Produits pendant plus d’une décennie, les GLR8M3 et leurs évolutions GLR160A et MC à cabine M3, seront parmi les véhicules les plus emblématiques de la marque.

 

Vénissieux 1962 : essais débattement de châssis-cabine future cabine M3

 

Structure museau capot et cabine M3 1966

 

 

Plastique noir sur couleurs pimpantes : la nouvelle version M4 !

En 1974, la cabine M3 va être rajeunie afin de mieux correspondre à l’esthétique des années 70. Synonyme de design et de modernisme, le plastique est à la mode et les stylistes vont l’intégrer par petites touches dans la version M4.

 

Dépliant publicitaire Berliet cabine M4 1974

 

Dépliant publicitaire cabine Berliet M4

 

Sur les nouveaux GLR160 et GLR200 par exemple, la calandre en tôle d’acier cède la place à un modèle en plastique blanc doté d’un grillage noir en tôle fine. Les ouïes des joues de capot sont supprimées et remplacées par des aérations recouvertes de plastique noir ABS (acrylonitrile butadiène styrène) portant le type du véhicule en gros caractères. Les poignées de portes métalliques cèdent également la place à une version plastique, tandis qu’à droite sous le pare-brise, apparait une prise d’air masquée d’un rectangle noir. L’intérieur de la cabine bénéficie d’une nouvelle sellerie et de garnitures de portes assorties.

1976 Berliet GLR160 cabine M4 au travail

Grace à cette nouvelle cure de jouvence, le GLR assume fièrement son âge et en 1978, deux nouvelles versions sont proposées : le GLR190 et le GLR230. Passée sous le le sigle Renault, l’allure du GLR reste quasiment inchangée pendant près de 10 ans. L’ultime relooking aura lieu en 1987, date à laquelle la cabine relaxe M4 est remplacée par la cabine 871, une variante de la cabine 870 équipant la série J Saviem. La nouvelle gamme C de Renault Véhicules Industriels voit ainsi le jour… sur la base du GLR Berliet.

RVI cabine 871 gamme C 1987

Album-photos :