Pour la sauvegarde et la valorisation de notre Culture Industrielle

Fondation de l'Automobile Marius Berliet

Rallye Saharien 1930… quatre Cottin Desgouttes au palmarès !

Le premier Rallye Saharien de voitures de tourisme fut organisé pour commémorer le Centenaire de l’Algérie française. Pas moins de 11 écuries du 4 voitures s’alignèrent sur la ligne de départ. Elles réunissaient des Ford, Citroën, Renault, Cottin-Desgouttes, Delahaye, Chenard & Walcker, Fiat, Delage, Bugatti, Hotchkiss, Delaunay, Panhard, Voisin… en tout 44 voitures.
Le circuit à couvrir atteignait 7000 km : Alger – El Goléa – In Salah – Tamanrasset – Kidal – Gao – Bidon V – Adrar – Timimoun –Ouargla – Touggourt – Biskra – Tunis.
Ce rallye, véritable précurseur des futurs Paris-Dakar, imposait, à l’allée, la traversée des 1200 km du Tanezrouft, appelé aussi « désert de la soif » et au retour, celle du redoutable Hoggar.

La victoire fut remportée par 4 « Sans Secousse » du constructeur lyonnais Cottin-Desgouttes qui firent la preuve de leur belle endurance. Conduites par une équipe de chauffeurs amateur, ces roadsters de sport à moteur de 14 CV dépouillés des ailes et accessoires inutiles, avaient un rapport poids-puissance élevé et une suspension indépendante sur les 4 roues, révolutionnaire pour l’époque. Elles assuraient, même sur pistes médiocres, une vitesse élevée de près de 50 km/h de moyenne.

Fiche technique de la Cottin Desgouttes Sans Secousse type TA de 1929 :

Moteur : 6 cylindres en ligne, 2,6 litre de cylindrée, 72×102, puissance maxi 60 ch
Allumage par Dynastart Paris Rhône en prise directe avec le vilebrequin
Boîte 4 vitesses
Embrayage à disque unique
Direction à vis – double timonerie
Refroidissement spécial « grosse chaleur » assuré par un vase d’expansion au sommet du radiateur
Roues arrières motrices
Transmission par 2 demi-arbres transversaux reliés au différentiels et aux roues au moyen de joints Glaenzer à croisillons
Suspension roues arrière : 4 ressorts à lames transversaux disposés en carré et fixés sur le carter du pont
Suspension roues avant : essieu remplacé par un ressort à lames transversal fixé en son milieu à une traverse en forme de V, ressort terminé par 2 rouleaux s’articulant par des glissières à rotule

Film inédit de la course

Réalisé « sur le vif » par Charles Francini, un des pilotes de l’équipe, également importateur exclusif de Cottin Desgouttes en Algérie jusque dans les années 30.
La bobine originale nous a été aimablement prêtée par son petit fils.