Pour la sauvegarde et la valorisation de notre Culture Industrielle

Fondation de l'Automobile Marius Berliet

La femme et l’automobile.

« La Femme et l’Automobile » de la fin du 19ème siècle jusqu’à 1939 :

retour sur la conférence de Monique Chapelle

Après avoir rappelé la progression du parc automobile passé de 2 000 véhicules en 1899 à 2 200 000 en 1938 (38 millions en 2012), la conférencière a fait revivre quelques figures de pionnières, notamment :

  • La duchesse d’Uzès, première candidate « au certificat de capacité » à conduire les automobiles en 1898 et première femme à être verbalisée en 1908 pour excès de vitesse.
  • Camille du Gast, au volant d’une voiture de Dietrich dans la tristement célèbre course Paris-Madrid de 1903 qui s’arrêta à Bordeaux en raison du nombre d’accidents. ( Marcel Renault y perdit la vie).

Camille Du Gast Paris Madrid 1903

Elle a présenté en images les riches heures de la « belle époque », dont les voitures cossues aux intérieurs capitonnés étaient de véritables écrins pour les élégantes.

catalogue berliet 1914

Monique Chapelle a également exposé le rôle des femmes pendant le premier conflit mondial : en raison de la mobilisation de 4 millions d’hommes en France et de 1 400 000 de morts durant 4 années, les femmes furent amenées à s’enrôler dans les usines de matériel de guerre et à effectuer des travaux jusque-là exclusivement masculins, comme conducteur d’omnibus ou ambulancier.

ambulancière en 1917

La période entre les deux guerres a été ensuite été développée : à partir des années 20, le marché automobile s’élargit à la clientèle féminine, les industriels proposent des voitures légères, plus maniables, plus confortables, plus fiables. Les constructeurs de voitures exploitent toujours le thème de la femme « faire-valoir » pour leur publicité, mais – chose nouvelle – ils misent sur la femme au volant, image de jeunesse et de modernisme.

 

Jeunes femmes en 1921

 

Publicité Berliet 1926

 

De multiples concours d’élégance fleurissent, les épreuves de record de vitesse ou d’endurance s’ouvrent aux femmes et certaines pilotes féminines seront même recrutées pour participer à de renommés rallyes.

Madame Stewart circuit Montlhery 1933

En 1927, en France, on compte 7 femmes pour 100 candidats au permis de conduire…. le chemin est encore long jusqu’à la parité mais la femme au volant n’est déjà plus une exception !

Femmes d’hier et d’aujourd’hui 1924