Pour la sauvegarde et la valorisation de notre Culture Industrielle

Fondation de l'Automobile Marius Berliet

Retour en images sur Époqu’auto 2019 !

Double Plateau pour les véhicules utilitaires !

Cette année, la Fondation Berliet n’était pas la seule à représenter les marques d’utilitaires : pour la première fois sur le Salon Époqu’auto, les visiteurs ont pu également admirer 24 véhicules, mêlant camions, autocars, tracteurs et fourgonnettes, sur un nouvel espace spécialement dédié de 800 m². Ces beaux matériels appartiennent aux collectionneurs fédérés au sein de l’association Le Patrimoine du Transport Routier Ancien ( PTRA). Petit aperçu en images, grâce au reportage-photo de Claude Moins que nous remercions :

 

Comme tous les ans, la Fondation Berliet a fait « le plein » de passionnés !

 

Le président Philippe Brossette

 

Les panneaux documentaires thématiques

 

Pour illustrer le thème de sa rétrospective « Construction et services », la fondation Berliet présentait six matériels conçus et produits entre 1912 et 1975, réunis sur un plateau de 400 m². Rarement valorisés, souvent méconnus, ces véhicules sont des véritables outils de travail qui ont servi pendant de longues années dans de dures conditions.

Le plateau des camions Berliet : vue d’ensemble

 

Les visiteurs sur le plateau berliet

 

Bio express de nos camions-vedettes :

Modèle Berliet CAD, arroseuse de 1912 : Sorti des usines Berliet de Lyon-Monplaisir, cet ancêtre est équipé de roues en bois cerclées de bandages. Sa cabine derrière le moteur préfigure la silhouette des camions de chantier. Un opérateur assis à l’arrière assurait l’ouverture et la fermeture de la rampe d’arrosage, située sous la citerne 3 700 litres. Ce Berliet CAD est la première arroseuse automobile livrée à la ville de Lyon.

Berliet CAD arroseuse 1912

Fourgon-pompe Berliet, type CBA2 de 1919 (Musée des Sapeurs-Pompiers de Lyon) : Mis en service en juillet 1919 auprès du Corps des Sapeurs-Pompiers de Lyon, il a cessé son activité en 1951. Au cours de ces 32 ans de service, il a reçu plusieurs améliorations successives : des roues à pneumatiques (1936), le moteur Berliet MKB de 70 ch. à 2 000 t/mn, (1938), une pompe Drouville à haute pression et grande puissance (1938). Ce véhicule est Lauréat du Grand Prix « Citoyens du Patrimoine » de la ville Lyon 2019 pour la qualité de sa restauration effectuée par les bénévoles du Musée des Sapeurs-Pompiers.

Berliet incendie CBA2 1919

Pour en savoir plus sur ce véhicule, lire également

Camion Berliet GCM 5 de 1930 : Pendant une trentaine d’années, il a approvisionné une usine de granulats dans les montagnes pyrénéennes. D’une solidité à toute épreuve, il pouvait être chargé de plus de plus de 10 tonnes de pierre. Doté d’organes renforcés, de triple bandages sur les roues arrière et d’un pare-chocs surdimensionné, ce modèle « convient particulièrement pour les durs travaux des entreprises de Travaux publics *».

Berliet GCM5 1930

Tracteur Berliet TDR 7 W de 1948 : Entre 1948 et 1952, 4 736 exemplaires sont sortis des usines Berliet-Vénissieux, à une période où le marché des ensembles articulés était encore marginal. Doté d’un moteur diesel 4 cylindres 120 x 160 de 7,200 l. de cylindrée, 85 ch. et d’un freinage à air comprimé Westinghouse, ce modèle affiche une consommation de 27 litres aux 100 km. Il a été restauré avec le soutien de la Fondation du patrimoine grâce au mécénat de Motul.

Berliet TDR7W de 1948

Pour en savoir plus sur ce véhicule : lire également

Camion Berliet GLR10M3 : Réceptionné aux Mines en 1965, il est équipé du moteur Magic de 9,5 l. de cylindrée, 180 ch. Véhicule polyvalent, à l’aise sur la route et sur les chantiers, « il ne casse pas là où les autres consomment des pièces *». 9 130 exemplaires sont sortis de Berliet-Vénissieux entre 1965 et 1975.

Berliet GLR10M3 NL de 1965

Dépanneuse Berliet GBH 280 3 essieux, de 1975 : Ce « véhicule permettant l’évacuation des véhicules en panne ou accidentés » a passé avec succès le contrôle technique en 2013. Il fait partie de la famille des GBH badgés Berliet puis Renault dont 31 000 exemplaires sortiront des usines de Vénissieux entre 1975 et 1986. Dotée du moteur Berliet MDS 6 cylindres 135 x 140 de 12 l. de cylindrée maxi-couple, cette dépanneuse GBH280 a transporté de lourdes charges sur tous terrains, en France et à l’international.

Berliet GBH280 de 1975

*Phrases tirées de documents publicitaires Berliet.