Pour la sauvegarde et la valorisation de notre Culture Industrielle

Fondation de l'Automobile Marius Berliet

Le mythique Berliet T100 à Rétromobile !

Berliet T100 sortie janvier 2019

C’est un événement d’envergure ! 62 ans après avoir été la vedette du Salon de l’Automobile de 1957, le célèbre Berliet T100 va reprendre la route pour Paris ! Il y est attendu à l’occasion du Salon Rétromobile, Porte de Versailles, où il sera exposé entre le 6 et le 10 février prochain.

Cette aventure est menée à l’initiative de Rétromobile, en partenariat avec la Manufacture Française des Pneumatiques MICHELIN et les Transports PREMAT.

Un transport super-exceptionnel !

Le Berliet T 100 est un colosse d’acier de 5 m. de haut, 5 m. de large, 15 m. de long pour un poids de 50 tonnes. Le convoyage, assuré par le spécialiste Premat, se fera sur quatre jours et trois nuits entre le 28 et le 31 janvier. Le géant prendra place sur une remorque tractée à structure multi-essieux surbaissée avec roues directionnelles. Long de 40 m, le convoi occupera la pleine largeur des routes départementales et va cheminer sur 500 km entre Le Montellier (Ain) et Paris – Expo porte de Versailles, via Macon, Dijon, Auxerre et Corbeil-Essonnes.

Itinéraire du T100 : cliquez ici

Le convoyage, l’arrivée au Parc des Expositions et la présentation sur la durée du salon feront l’objet de nombreux reportages. Nul doute que sa présence « hors norme » dans le Hall 1, fascinera les visiteurs de Rétromobile !

Mardi 8 janvier 2019 : pour la première fois depuis 30 ans, le Berliet T100 sort du conservatoire !

 

Fabriqué en quatre exemplaires, le T100 est né de la volonté d’un homme très déterminé, Paul Berliet :

« L’idée de concevoir un camion géant, capable de transporter de lourdes masses indivisibles nécessaires aux activités de la recherche pétrolière, m’est venue en décembre 1956, à bord d’un avion survolant la partie occidentale du Sahara… Il fallait un navire haut de bord, doté de capacités de franchissement adaptées pour amener sa cargaison à bon port. C’est à partir des pneumatiques les plus grands existant à l’époque, du moteur le plus puissant qu’une équipe d’ingénieurs et de techniciens d’Automobiles M. Berliet relève le défi d’étudier et de fabriquer ce « vaisseau du désert ». Il sera la vedette du 44ème Salon de l’Automobile en octobre 1957 (…) Le succès rencontré par le déplacement et l’exposition du T 100 fut stupéfiant. C’était comme si tout un peuple était fier de l’audace technique, du grand dessein et du « souffle » de la « marque à la locomotive ». (Paul Berliet, 1999)