Pour la sauvegarde et la valorisation de notre Culture Industrielle

Fondation de l'Automobile Marius Berliet

BERLIET STRADAIR (1965)

Au début des années 60, Berliet qui a solidement assis sa réputation dans les véhicules de moyen et gros tonnage, est conscient de la nécessité de s’affirmer dans les petits véhicules, en particulier de livraison urbaine, dont le marché connaît une forte expansion. La décision est donc prise de lancer un véhicule de cinq tonnes de charge utile, catégorie où se situe le gros du marché.

Le futur camion devra être:

  • performant,
  • robuste,
  • fonctionnel,
  • et confortable (d’un confort équivalent à celui d’une voiture de tourisme).

Un mode de suspension révolutionnaire a été choisi : un combiné lames de ressorts/coussins d’air.

Les modèles de pré-série sortent début 1965, le cahier des charges a été respecté et le « STRADAIR », contraction des mots italien « strada » (route) et français « air », se présente d’emblée comme un véhicule hors du commun. La suspension « airlam » génère bien le confort total (conducteur – passager -chargement – accessibilité des organes). Le lancement est un succès et, dans les premiers mois, près de 1 500 commandes sont enregistrées.

Le véhicule sera construit jusqu’en 1970…

La suspension par coussins d’air allait en définitive s’imposer jusqu’à équiper de nos jours une grande partie des autocars, camions, tracteurs et semi-remorques.

Film Berliet de 1965 : « Le Stradair mène la danse » :


D’autres Stradair vous attendent dans notre galerie de photos