Pour la sauvegarde et la valorisation de notre Culture Industrielle

Fondation de l'Automobile Marius Berliet

L’usine Berliet de Bourg-en-Bresse

Le 5 octobre 1963, la première pierre de l’usine Berliet de Bourg est posée.

Devenue Renault Trucks, elle est aujourd’hui le plus important employeur de l’Ain.

1960. Paul Berliet souhaite décongestionner son site lyonnais de Monplaisir, spécialisé dans la fabrication d’engins spéciaux, en construisant une nouvelle usine sur 150 hectares. Plusieurs villes d’implantation sont pressenties : Ambérieu, Mâcon, Louhans et Bourg-en-Bresse. Fin 1960, le Maire de Bourg Amédée Mercier et Paul Berliet se rencontrent. L’industriel veut rapprocher les unités de production de camions des bassins de main-d’œuvre, l’élu désire installer une activité économique génératrice d’emplois stables dans sa ville en plein développement. Bourg met en avant ses atouts : vastes terrains disponibles au lieu-dit Loëze près de la voie ferrée, axes routiers performants… Le 9 novembre 1962, un protocole d’achat de terrains situés dans la future zone industrielle sur la route de Nantua est signé.

01

Le 5 octobre 1963, lors de la cérémonie officielle d’ouverture du chantier Paul Berliet déclare : « le premier véhicule sortira l’an prochain ». Le défi est relevé. En moins d’un an, 40 000 m2 sortent de terre. Le 24 septembre 1964, la première tranche de la nouvelle usine Berliet de montage d’engins de chantier et poids lourds est inaugurée.

03

De Berliet à Renault Trucks

L’assemblage des dumpers, de la gamme militaire, des véhicules pétroliers et sahariens est lancé. Un lac pour l’expérimentation des engins amphibies et une piste d’essais complètent ces installations qui seront régulièrement agrandies. En 1975, l’usine de Bourg est le deuxième complexe industriel de la société Berliet après Vénissieux-St Priest : elle s’étend sur 54 000 m2, emploie 1 800 personnes et produit 60 véhicules par jours sur 3 lignes de montage.

11

Passée sous le contrôle de la Régie Nationale des usines Renault (RNUR) en 1975, Berliet devient Renault Véhicules industriels en 1978. L’usine de Bourg voit son activité et ses effectifs se réduire de moitié dans les années 80 suite au transfert de lignes de montage à Blainville-sur-Orne. En 2001, Renault Véhicules Industriels est racheté par le groupe suédois AB Volvo et devient Renault Trucks. L’usine de Bourg-en-Bresse est l’un des trois sites d’assemblage du groupe en France. Actuellement, 1 500 employés montent les camions de la gamme haute du constructeur, dont le Renault Trucks T, élu Camion international de l’année 2015.
(
Résumé réalisé à partir de l’article de Géraldine Bourgeay-Marin, «La saga Berliet ».- C’est à Bourg n°237 : mars-avril 2015)